Fin mars la Fédération Wallonie-Bruxelles annonçait dégager un budget d’urgence de 50 millions pour soutenir les secteurs dans ses compétences durant cette crise sanitaire.

Une première enveloppe de 8,4 millions a été débloqués pour la culture (le formulaire de demande de soutien n’est pas encore disponible) et nous apprenions jeudi dernier, que 4 millions d’euros de ce budget iront au soutien des fédérations sportives et des clubs sportifs affiliés.


Dans son communiqué la ministre indique :
Le mouvement sportif organisé joue un rôle essentiel dans le quotidien des citoyens. Qu’il soit compétitif ou amateur, le sport offre à tous la possibilité de nouer des contacts sociaux, de rester en bonne santé et de se dépasser. La situation sans précédent que nous connaissons met malheureusement en difficulté les clubs sportifs et les fédérations sportives. En débloquant 4 000 000 euros, le Gouvernement leur envoie aujourd’hui un signal fort de soutien

Qui peut bénéficié de cette aide ?
A priori tous les clubs affiliés à une fédération sportive. Les conditions d’octroi de l’aide sont encore à définir et l’ADEPS, en collaboration avec l’AISF, préparent un formulaire qui devra être rentré par les clubs sportifs pour le 5 juin 2020.

Si vous n’êtes pas affilié ?
Nous posions la question à l’AES : Qu’en est-il des écoles de danse non-affiliées ? Peuvent-elles entreprendre maintenant leur démarche d’affiliation auprès des fédérations sportives et espérer profiter de l’aide mise en place ?
Ils nous répondent :
” À priori, je vois mal un club qui ne serait pas affilié à une fédération sportive reconnue pouvoir bénéficier de l’aide en question.”

“Par ailleurs, il est probable qu’il faudra démontrer cette affiliation à une fédération reconnue depuis une certaine période (en nombre de mois ou depuis le 1er janvier par exemple).

L’aide ne concernera donc que les écoles de danse déjà affiliées aux fédérations.

Que peut-on espérer ?
Bien qu’il soit difficile de prévoir le nombre de demandes qui vont affluer vers les fédération sportives, plusieurs réalités sont à prendre en compte :
– La totalité du secteur sportif est affecté par la crise sanitaire.
– Les fédérations, tous sports confondus, regroupent près de 8000 clubs (chiffres de 2018) en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Nous posons aussi cette question à l’AES:
Si la redistribution se fait de façon équitable et forfaitaire, les clubs sportifs peuvent-ils espérer une aide moyenne de 500€ ?
L’AES nous répond en spécifiant bien que l’ensemble de l’enveloppe budgétaire de 4 millions n’est pas uniquement dirigée vers les clubs.
Donc il est difficile de prévoir le montant qui sera alloué aux clubs sportifs.

Il ne s’agira toutefois pas d’une redistribution forfaitaire, mais les demandes seront analysées au cas par cas.

Qu’en conclure ?
Nous ne pouvons que saluer le déploiement de nouvelles aides de la part de l’État et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Toutefois il est évident que les moyens restent considérablement insuffisants pour aider concrètement nos structures.

Coopérative – Danse – Belgique
A lire aussi : Sabam, mais où va notre argent ?