A quelques semaines de la rentrée 2022-2023, les écoles de danse se préparent à accueillir leurs élèves… dans les meilleures conditions.
La période des vacances est aussi l’occasion d’organiser au mieux la saison prochaine, à tête presque reposée.
Voici une liste de 7 outils pratiques pour lancer la rentrée en toute sérénité !

  1. Assurance oui… mais à quel prix ?

Une étude menée en 2020 par l’AFED montrait que les écoles de danse consacrent un budget moyen de 6,80€ pour assurer correctement leurs élèves. Il s’agit, le plus souvent, d’une assurance “Accidents corporels – Responsabilité civile” incluant, parfois, une protection juridique.
Un montant modéré mais qui, multiplié par le nombre de participants, peut vite peser dans le budget de l’école de danse.
Depuis 2020, l’AFED a développé des système d’assurances mutualisées pour les écoles de danse avec Ethias.
Notamment pour l’assurance “Accidents corporels & Responsabilité civile” au tarif unique et mutualisé de 2,80€ par participant (soit plus de deux fois moins que le budget moyen).

Nous avons aussi développé la première assurance pour les artistes travaillant sous le régime de petites indemnités !
En effet, les artistes, animateurs, chorégraphes qui, pour certaines de leurs prestations, sont payés sous “RPI”, doivent contracter une assurance particulière pour couvrir leurs activités.

Finalement, grâce à un partenariat fort avec Ethias, nous sommes capables de proposer des contrats d’assurance à des tarifs préférentiels notamment pour les Assurances incendies, RC Objective, Assurances administrateurs, Assurance du travail.

N’hésitez donc pas à vous renseigner et à comparer les offres. Vous pourrez, parfois, économiser plusieurs centaines d’euros en révisant vos contrats d’assurance.

2. Employer ses professeurs de danse.

Il existe une multitude de statuts sociaux et régimes fiscaux spécifiques pour embaucher un animateur/professeur de danse. On pense notamment au bénévolat et RPI, mais aussi aux contrats étudiants ou indépendants, et finalement à la nouvelle formule du travail sous Article 17, réformé fin 2021.

Pas toujours facile d’y voir clair et de savoir clairement quelles sont vos obligations administratives et comptables.
Quels sont les barèmes ?
Doit-on signer un contrat ?
Quelles sont les assurances à prévoir ?
Comment tenir un registre des prestations comme demandé par l’ONSS ?
Quelles preuves comptable prévoir ?
Est-il possible de cumuler ces statuts ?

Pour répondre à toutes ces questions et informer au mieux les écoles de danse, l’AFED organise une demi-journée de formation le 11 octobre prochain à Namur.

L’occasion de faire le point, de prendre connaissance des nouvelles dispositions en 2022, et d’être sûr d’embaucher vos professeurs dans un cadre 100% légal !

3. Le nouveau régime fiscal “Article 17”

Depuis le 1er janvier 2022, le statut de “travailleur associatif” a été remplacé par un système permettant d’engager des travailleurs sous “Article 17” pour réaliser des activités diverses d’animation et d’encadrement.

Ce “nouveau” régime de travail associatif vise à la fois le secteur socioculturel et le secteur sportif.

Il permet notamment aux animateurs d’effectuer des prestations faiblement taxées jusqu’à un montant de 6540€ par an.
La taxe de solidarité s’élève à 10% à charge du travailleur et 10% à charge de l’employeur.

Ce régime spécifique permet aussi, contrairement au bénévolat ou RPI, de conclure un contrat de travail simplifié qui fixe un cadre clair à la collaboration entre l’école de danse et le travailleur.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site “Travail associatif”.

4. Mettre à jour les statuts de son ASBL

Comme vous le savez probablement, suite à l’instauration du nouveau code des sociétés et des associations, en 2019, toutes les ASBL doivent, d’ici à 2024, mettre à jour leurs statuts pour qu’ils correspondent à la nouvelle législation.
Il y a donc lieu, pour chaque association, de revoir en profondeur ses statuts et d’assurer leur nouvelle publication au moniteur belge.

Vous pouvez retrouver dans l’espace “membre” du site de l’AFED tous les documents utiles et modèles de statuts, spécialement conçus pour les écoles de danse, pour vous accompagner dans vos démarches.
Nos équipes sont aussi là pour vous épauler.

5. Motivez vos troupes
Il est temps de (re)motiver vos troupes, professeurs, bénévoles, employés et équipe administrative selon vos envies et possibilités.

Voici quelques idées et astuces :

> envoyer un mail enthousiaste à vos équipes pour leur annoncer la reprise, les nouveautés…
> offrir le nouveau T-shirt de l’école aux nouveaux profs pour leur souhaiter la bienvenue.
> réunir toutes vos équipes pour une réunion informelle de lancement autour d’un drink.

6. Communiquez !

Pour tout type d’activité, il sera nécessaire de communiquer afin que votre établissement rencontre son public.
C’est une réalité bien connue des écoles de danse.
A quelques jours de la rentrée, il est temps de multiplier vos canaux de communication pour promouvoir vos activités.
Nous évoquons ici quelques pistes, gratuites ou payantes. Selon les budgets et les bourses de chacun vous pourrez construire votre campagne de communication de façon efficace.

Vecteurs de communication gratuits :
> Newsletter : pensez à réunir les adresses e-mails de vos membres, des participants aux stages, des spectateurs de votre spectacle, pour créer un e-mailing efficace. Concentrez vos informations dans une à deux newsletters par mois maximum afin de ne pas donner l’impression à votre public de le “spammer”.


> Réseaux sociaux : postez fréquemment. Attachez vous à diffuser du contenu de qualité, original et créatif. Privilégiez le visuel (photo / vidéo) et l’efficacité du message. N’hésitez pas à utiliser tous les supports de communication (postes, stories, réels,…).

> Site d’annonces : de multiples sites d’annonces vous permettent de référencer vos activités régulières et/ou vos événements. Nous pensons notamment à Quefaire.be / Spectacles / Le Petite Moutard / et bien d’autres. Une publicité gratuite qui participera aussi à votre référencement “organique” sur le web.

Vecteurs de communication payants (budgets modérés) :

> Impressions : imprimez et distribuez vos flyers et/ou affiches dans les commerces locaux ou boîtes aux lettres. Bien qu’il s’agisse d’une méthode très “classique” de communication, elle prouve encore son efficacité et reste peu onéreuse.

> Affichage culturel : diffusez vos affiches promotionnelles sur les cadres d’affichage de votre région. Plusieurs sociétés proposent des services de diffusions et d’affichage culturel sur l’entièreté du territoire Wallon et Bruxellois. Pour un budget modéré vous pourrez donc afficher près des commerces, dans le centre ville, près de zones fréquentées, durant une période définie et dans un certain nombre de cadres.

> Publicité web : outil indispensable de communication. Vous pouvez, facilement, monétiser vos postes et publications pour créer des campagnes publicitaires sur les réseaux sociaux. N’oubliez pas aussi l’outil “Google Ads” qui vous permet de faire apparaitre en haut des résultats de recherche sur Google.

Il existe, bien entendu, de multiples autres solutions de communication (médias / presse / affichage /…).
Gardez à l’esprit qu’il faut concevoir une campagne de communication comme un tout, ou chaque action et chaque vecteur soutiendra la diffusion de votre message.

7. Préparez votre agenda.
Vous le savez bien, une école de danse c’est bien plus que quelques cours en studio. C’est aussi toute une communauté d’élèves et de parents qui vous suivent et s’engagent dans vos activités.
Bien que vos dates de spectacles de fin de saison sont sûrement déjà fixées depuis longtemps, pourquoi ne pas planifier d’autres événements, stages, sorties.

Pensez par exemple à vous déplacer avec vos élèves pour assister à des spectacles de danse, la saison prochaine en est riche! Sachez qu’une grande partie des Centres Culturels et salles de spectacles sont enclins à appliquer des tarifs de groupe attractifs.

Vous pouvez aussi imaginer une action, un projet créatif pour participer aux prochaines journées de la danse en 2023. Retrouvez toutes les informations sur Danses en fête ici.

Multipliez les occasions de réunir vos membres lors de moments informels qui joignent le divertissement et vos missions de transmission culturelle.

Enfin, nous vous proposons de noter que le Sommet des écoles de danse sera organisé par l’AFED chaque année en janvier.

Cet événement a pour objectif de réunir nos membres, de manière festive et conviviale, pour vous informer des nouveautés mais aussi réfléchir ensemble à l’avenir de nos écoles de danse.

Le prochain sommet des écoles de danse se tiendra le 14 janvier 2023.



N’oubliez pas que l’AFED est là pour vous accompagner dans vos démarches, dans la gestions administrative, culturelle, comptable, de votre établissement.

N’hésitez donc pas à découvrir les multiples avantages d’une affiliation à l’Association Francophone des écoles de danse.